Guy Delisle : voyage au coeur de la mémoire

On a beaucoup bourlingué avec Guy Delisle. De la Chine à la Birmanie, de Jérusalem à Pyongyang, l’auteur nous a emmenés aux quatre coins de la planète, en devenant le spécialiste de la chronique autobiographique décalée. Son nouvel album, Chroniques de jeunesse, le voit explorer non plus l’espace mais le temps. Ses souvenirs personnels deviennent la matière d’un album qu’il évoque tout au long de ce Raconte-moi un dessin.

Venu du monde de l’animation et ayant, pour son travail, parcouru les continents, seul ou en famille, Guy Delisle est passé à la BD pour raconter les chemins de traverse d’un voyageur professionnel. Après ses Chroniques birmanes ou ses Chroniques de Jérusalem, place aux Chroniques de jeunesse. Comme il l’explique dans cet épisode de Raconte-moi un dessin, Guy Delisle continue à s’imposer l’autobiographie comme contrainte et comme cadre. Les souvenirs de son adolescence au Québec nourrissent ce nouveau livre dont il croque l’une des scènes durant l’interview.