La couleur des Mots : l'esthétique de l'universel de Hella Feki

Avec son premier roman, Noces de Jasmin, Hella Feki nous plonge au cœur du premier des Printemps arabes. De Tunis à Sfax, les événements, les émotions et les combats vécus par certains des protagonistes de janvier 2011 se détachent de la toile de l'Histoire pour mieux l'incarner, en faire une matière sensible, et la rendre palpable. Les générations s'y croisent, les histoires familiales aussi, c'est charnel, ample et habité.

Mais ce roman est bien plus que cela. À travers ses personnages, Hella Feki y développe une véritable esthétique de l'universel, du contact, du tout-monde, pour reprendre les mots d’Édouard Glissant. Une ode aux appartenances multiples, bien au-delà des généalogies et des déterminismes. Elle ouvre une fenêtre sur l'avenir et ses possibles, sur la puissance de la rencontre, sur le mystère et la magie des attirances pour ce qui ne nous ressemble pas.